Ignorer la navigation

5) Un bilan désastreux.

Raisonner, justifier, argumenter

Document 1. Le bilan de la guerre.

Document 2. Le débarquement en Normandie, le 6 juin 1944.

Document 3. Hiroshima. Progrès scientifique, technologique et folie meurtrière.

1945. « Le monde est ce qu’il est, c’est-à-dire peu de chose [...]. On nous apprend, en effet, au milieu d’une foule de commentaires enthousiastes que n’importe quelle ville d’importance moyenne peut être totalement rasée par une bombe de la grosseur d’un ballon de football. [...] Qu’on nous entende bien. Si les Japonais capitulent après la destruction d’Hiroshima [...], nous nous en réjouirons. Mais nous nous refusons à tirer d’une aussi grave nouvelle autre chose que la décision de plaider plus énergiquement encore en faveur d’une véritable société internationale, où les grandes puissances n’auront pas de droits supérieurs aux petites et aux moyennes nations. »
Albert Camus (écrivain français), éditorial du journal Combat, 8 aout 1945.

Document 4. La naissance d'une justice internationale : les accusés au procès de Nuremberg.



1. Le maréchal Göring, chef de la Luftwaffe (armée de l’Air).
2. Rudolf Hess, chef du commandement suprême de la Wehrmacht (armée allemande).
3. Joachim von Ribbentrop, diplomate allemand.
4. Le maréchal Keitel.
5. Les amiraux Dönitz et Raeder, chefs de la marine allemande.
6. Baldur von Schirach, chef des Jeunesses hitlériennes.
7. Fritz Sauckel, chargé des réquisitions de main-d’oeuvre en Europe.
8. Alfred Jodl, chef d’état-major de la Wehrmacht.

Document 5. La création de l’ONU.

"Nous, peuples des Nations unies, résolus à préserver les générations futures du fléau de la guerre [...], à proclamer à nouveau notre foi dans les droits fondamentaux de l’homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine, dans l’égalité de droits des hommes et des femmes [...], à favoriser le progrès social et instaurer de meilleures conditions de vie dans une liberté plus grande, et à ces fins à pratiquer la tolérance, à vivre en paix l’un avec l’autre dans un esprit de bon voisinage, à unir nos forces pour maintenir la paix et la sécurité internationales [...], nos gouvernements respectifs, par l’intermédiaire de leurs représentants, réunis en la ville de San Francisco, ont adopté la présente Charte des Nations unies et établissent par les présentes une organisation internationale qui prendra le nom de Nations unies.
Préambule de la Charte des Nations unies, 26 juin 1945.

Activité sur le bilan de la guerre

1) Quel est le bilan économique, moral et humain de la guerre ?

2) Quel est l'état de l'Europe en 1945 ? Quels pays apparaissent comme les grands vainqueurs de ce conflit ?

3) Quels sont les signes d'espoir qui apparaissent à cette époque ?