Ignorer la navigation

Leçon

Trace écrite

Chapitre III : la Seconde Guerre mondiale, une guerre d'anéantissement.

I - Une guerre d'anéantissement.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les affrontements militaires atteignent un degré de violence sans précédent. Chaque belligérant veut anéantir les capacités militaires ou industrielles de l’ennemi.
Les combats sont marqués par des crimes de guerre des armées allemande et japonaise contre les prisonniers ainsi que par la déportation et l’exécution de résistants. Les belligérants jettent toutes leurs forces dans de grandes batailles, comme celle de Stalingrad, perçue comme un tournant de la guerre et le point de départ de la libération de l’Europe. Les Alliés décident de combattre l’Allemagne et le Japon jusqu’à leur capitulation sans condition.
Les civils sont durement touchés par la guerre. Les bombardements aériens terrorisent les populations. les génocides tuent 6 millions de Juifs et environ 250 000 Tziganes. Le nombre total de tués atteint 60 millions de personnes, en majorité des civils.

II - Une guerre idéologique.

L'Allemagne nazie veut conquérir son « espace vital » et anéantir les Juifs d’Europe. Les Japonais veulent dominer l’Asie orientale. Les Alliés en Europe et en Asie sont rassemblés autour des valeurs démocratiques. L'URSS veut affirmer la supériorité du système communiste.
Si certains Européens collaborent avec les nazis, d’autres décident de résister à l’occupation nazie au nom des principes de liberté ou des droits de l’homme.

III - Une guerre totale.

Des dizaines de millions de soldats participent aux combats. Les scientifiques sont mobilisés pour développer des armes nouvelles : fabrication de missiles V1 et V2 en Allemagne, élaboration de la première bombe atomique aux États-Unis avec le projet Manhattan.
Les économies sont mobilisées. Les États-Unis lancent le Victory Program qui vise à faire du pays « l’arsenal des démocraties ». La population est incitée à participer financièrement et les femmes travaillent dans les usines.
L’Allemagne et le Japon s’appuient sur le travail forcé de centaines de milliers de civils ou de prisonniers de guerre. Les États utilisent la propagande pour obtenir l’adhésion des populations ou dénoncer les ennemis.

Utiliser un vocabulaire précis

Un belligérant : participant à la guerre.

Une capitulation : acte militaire par lequel un pays ou une armée reconnait sa défaite et se rend.

Une guerre d’anéantissement : conflit qui se caractérise par la volonté d’anéantir toutes les capacités humaines et matérielles de l’ennemi, et de briser toute capacité de résistance.

Une guerre totale : mobilisation humaine, économique, culturelle et morale de toute la société pour gagner la guerre.

Le Victory Program : programme d’économie de guerre lancé par le président des États-Unis Roosevelt en janvier 1942.

Un centre de mise à mort ou camp d’extermination : camp destiné à l’extermination immédiate des Juifs et des Tziganes.

Une déportation : déplacement forcé d'une population ou de prisonniers vers une région isolée ou dans des camps.

Un génocide : mise à mort programmée, méthodique et organisée de tout un peuple en raison de son origine, de sa religion, de son appartenance ethnique ou culturelle.

La Solution finale : expression employée par les nazis pour désigner l’extermination des Juifs entre 1942 et 1945.

Les Tziganes : populations d’Europe, de tradition nomade.

Situer dans le temps.

Situer dans l'espace.

L'Europe de 1939 à 1942.

L'Europe de 1943 à 1945.

L'Asie de 1934 à 1942.

L'Asie de 1943 à 1945.