Ignorer la navigation

Leçon 2 : le développement des villes

Partie 2 : le développement des villes.

Chapitre II : le développement des villes.

I - La croissance des villes.

Les villes connaissent un fort développement grâce au dynamisme économique des campagnes.
L’artisanat et le commerce alimentent la croissance urbaine au profit des citadins et des campagnes alentour. Le développement du grand commerce et des foires font la prospérité de nombreuses villes.

II - L’affirmation des bourgeois face aux seigneurs.

Le développement économique des villes rend les bourgeois assez puissants pour obtenir du seigneur des libertés et des avantages (moins d’impôts et de corvées).
Certaines villes deviennent des communes indépendantes.

III - L’apparition de nouveaux modes de vie.

Les artisans se regroupent et s'organisent dans des corporations.
Des universités apparaissent dans de nombreuses villes (Paris, Bologne).

Utiliser un vocabulaire précis.

Un bourgeois : le mot « bourgeois » apparait au Moyen Âge pour désigner les hommes qui, à la différence des paysans et des nobles, résident et travaillent en ville.
Une confrérie : association d’entraide et de prière placée sous la protection d’un saint.
Une corporation : association de personnes exerçant le même métier, chargée de fixer les règles.
Un faubourg : quartier situé hors de l’enceinte d’une ville.
Une foire : marché commercial périodique qui se tient en général une fois par an dans un lieu déterminé.
Une université : association de maitres et d’étudiants qui organisent librement l’enseignement (théologie, droit, médecine).
Une ville : lieu densément peuplé où s’exercent de nombreuses activités économiques et où siègent les pouvoirs politiques ou religieux.

Situer dans le temps.